Destinations | Etats-Unis

Comment j’ai découvert la beauté du Lac Powell?

By on 8 March 2017
lacpowell-cecotinevoyage

5ème jour sur la côte Ouest des Etat-unis, avec une amie d’enfance et un car rempli de touristes. Et oui, cela pose le décors, vous l’aurez compris nous participons à un voyage organisé (Beurk). Mais pour une question de budget et surtout de temps nous avons décidé de visiter la côte Ouest, ainsi! (je reviendrais surement sur les avantages et les inconvénients de ce genre de voyage dans un prochain billet 😉 )

Comment j’ai découvert la beauté du Lac Powell?

Aujourd’hui, au programme, la découverte du Lac Powell! Comme tous les autres jours, une journée bien remplie nous attends.  Cependant nous sommes impatientes de découvrir toutes les merveilles qu’elle nous réserve !

Après, une nuit à plus de 2000 mètres d’altitude dans le parc national de Bryce Canyon, et un réveil des plus frais, pas plus de -7 °C, nous prenons la route (on se les gèle graaave !!!). Deux ou trois heures plus tard nous apercevons les premiers lacets de cette immense retenue d’eau qu’est le Lac Powell!

le lac powell-cécotinevoyage
Première pose photo (et oui, je dois me plier aux règles du voyage organisé), près d’un port de plaisance, nous n’arrivons pas à voir l’étendue totale du lac, tellement il est vaste. Nous apercevons néanmoins un barrage au loin : ce sera notre second stop. Le barrage et la centrale hydro-électrique du Lac Powell forment une impressionnante installation de production énergétique (une des plus grande de la région), que nous sur-plongeons depuis un pont.

port de plaisance du lac powell-cécotinevoyage

centrale électrique du lac powell-cecotinevoyage

Malgré la beauté et l’ampleur du site, les pieds sur terre, nous ne nous rendons absolument pas compte de l’immensité du Lac Powell! C’est pourquoi notre excitation est ailleurs.

Prochain stop : l’aérodrome !

Depuis notre départ ce matin nous ne pensons qu’à une chose, décoller ! Dans l’avion, nous sommes placés selon le poids de chacun (heureusement que nous n’en sommes qu’au 5ème jour de voyage, car ici, aux Etats-Unis, la mal bouffe est loin d’être une légende !) Par chance, nous ne sommes pas au complet, et chacun peut bénéficier d’un hublot ! Casque sur la tête, pilote en place (plutôt beau gosse), c’est parti pour le décollage. La vue est magnifique.

 

Il est aux alentours de midi, le soleil se reflète sur l’eau et donne une lumière et une dimension encore plus particulière à ce lieu déjà incroyable. Je pense que l’avion est l’une des meilleures manières de découvrir le lac Powell. Nous nous rendons enfin compte de son immensité et de ses méandres par millier (oui je suis un peu marseillaise peu-être). Pas étonnant que beaucoup de navigateurs s’y perdent !

reflets du soleil sur le lac powell-cecotinevoyage

Une fois dans les airs, je remarque une bande blanche le long de l’eau. Malheureusement cette trace nous montre que le lac Powell se vide, au fil du temps !

J’aperçois également des canoës. Une excellente idée pour découvrir ce lieu je pense ! Dommage que nous n’ayons pas le temps de rester, pour profiter de la magie de ce lieu. Mais se sera l’occasion de revenir!

démarcation du niveau de l'eau du lac Powell-cécotinevoyage

Le survol se termine déjà alors que j’aurais pu rester des heures à contempler cette beauté naturelle. 1 heure au dessus du Lac Powell, un moment en dehors du temps que je n’oublierai sûrement jamais.

— Désolé, les photos ne sont pas très nettes, la plupart sont prises au travers de le vitre de l’avion — Prix du vol 150$ —

Continue Reading

Destinations | Etats-Unis

Pique-niquer un dimanche au Séquoia Park

By on 25 February 2017
Séquoias National Park - cétoinevoyage

A la découverte des Séquoias géants!

Déjà une semaine que nous sommes aux Etats-Unis.

Nous quittons la ville de Bakersfield, dont nous ne verrons rien. Peu importe, aujourd’hui nous avons rendez-vous avec les grands arbres. Oui, je veux bien évidemment parler des séquoias géants. Les seules images que j’ai en tête sont celles que j’ai pu voir dans les films notamment dans La planète des singes. Depuis cela je rêve de me promener dans cette forêts pour admirer ces géants! Et je n’ai pas été déçue par leur impressionnante taille !

sequoaigeant-cecotinevyage

C’est dimanche, il fait beau et au programme ce sera pique-nique et balade. Nous nous promenons au milieu de ces immenses arbres. Ca en jette, les séquoias en imposent vraiment. Au vu de l’épaisseur des troncs, je pense qu’il faudrait plus d’une dizaine de personnes pour en faire le tour ! Je ne sais plus ou donner de la tête, j’ausculte la taille des troncs. Regarde en détail comment se compose l ‘écorce. J’essaye dévaluer la distance qui nous sépare des cimes,… Bref c’est top ! Il y a même un arbre au sol, transformé en tunnel, ou les visiteurs y circulent debout, en se croisant sans gêne.

troncs creux séquoias géants-cécotinevoyage
Nous passons faire un petit coucou au séquoia le plus célèbre : le Général Grant ! (dit GG, euh non je déconne). En Amérique, avant les stars d’Hollywood et autres vedettes, les noms de militaires célèbres étaient attribués à des villes, des domaines, et même des arbres ! Le Général Grant n’est pas plus impressionnant que les autres mais il est l’un des plus massifs du monde !

Séquoia Général Grant-cécotinevoyage
Un peu d’histoire sur le parc

Le parc des séquoias, est le deuxième plus vieux parc national des Etats-Unis. Saviez-vous que pour l’entretenir, les gardes forestiers mettent le feu à certaines parcelles, chaque année? Les séquoias géants, vieux de plus de 3000 ans, sont de vraies forces de la nature. Ils se protègent grâce à leur épaisse écorce poilue et leur sève qui leurs permettent de ne pas brûler ! Ainsi les feux débroussaillent les parcelles et consument le bois mort tout en préservant les arbres.

Le parc abrite des cerfs, des élans et des ours, mais nous ne verrons que quelques écureuils qui s’amusent à se pourchasser le long des troncs. Cette forêt de séquoias géants était anciennement le territoire du grizzli. Les derniers ont disparu dans les années 1960, néanmoins le Grizzly semble encore exister aux yeux des Californiens, car il est devenu l’emblème de la Californie.

Un pique-nique à Séquoia Park

Après notre merveilleuse balade, nous nous arrêtons pour pique-niquer. C’est l’heure de la cohue et l’effet de groupe de ce voyage me pèse alors énormément. Pire qu’à la cantine, les gens se jettent sur la nourriture comme si nous n’avions pas mangé du séjour (même moi qui ai pourtant bon appétit, je trouve qu’on ne fait que ça) !  Une table  à l’écart du groupe ne nous fait pas de mal et nous profitons des derniers instants à Sequoias Park, avant de reprendre la route. Que demander de plus qu’une sieste sous ces arbres majestueux !

C’est un peu avec un léger sentiment de tristesse  que nous remontons dans le bus, nous aurions aimé rester plus longtemps (comme d’habitude). Dur, dur, ces kilomètres à avaler mais ce soir nous dormons à San Francisco, ce qui nous enchante.

Continue Reading